La trêve hivernale pour les expulsions locatives s'est achevée hier. Une trêve qui avait été prolongée de 15 jours par le gouvernement en raison du froid.

Huissier de justice
Huissier de justice © CC JULIAN MASON
Aujourd'hui, les locataires en difficulté peuvent donc se retrouver à la rue. D'où l'inquiétude des associations qui réclament un moratoire sur les expulsions et la réquisition de logements vides. Selon Droit au Logement (DAL), beaucoup ont déjà reçu leur avis d'expulsion Bernard Devert est le président de l'association "Habitat et Humanisme" qui lutte contre le mal logement. Il demande qu’il n’y ait plus d’expulsion, sans possibilité de relogement. _Bernard Devert est interrogé par Yann Gallic_
### Un moratoire sur toutes les expulsions locatives en 2013 Le "Collectif des associations unies" (dont la Fondation Abbé Pierre, le Secours catholique et Médecins du Monde) a réclamé "un moratoire sur toutes les expulsions locatives en 2013", pour les locataires de bonne foi en situation de précarité. _Reportage de Géraldine Hallot auprès d'une famille menacée d'expulsion à Montreuil_
Pour Christophe Robert, porte-parole du collectif, il ne s'agit pas de faire reposer l'effort sur les propriétaires. Un fond existe même s’il est insuffisamment abondé selon lui. Il permet d'indemniser le propriétaire si le préfet refuse l'expulsion du locataire. Le collectif réclame aussi une meilleure prévention, en amont des expulsions. Son porte-parole est Christophe Robert, délégué général adjoint de la fondation Abbé Pierre. _Christophe Robert invité du journal de 18 heures_
### Des solutions existent pourtant Face à la crise du logement, il existe pourtant des solutions constructives. Comme celle des "propriétaires solidaires" mise en place par l'association "Habitat et Humanisme". _Le reportage de Yann Gallic_
Trêve hivernale
Trêve hivernale © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.