Jeudi soir, lors de l'émission "Des paroles et des actes", Marine Le Pen a déclaré vouloir interdire les signes religieux ostentatoires, dont la kippa, dans l'espace public. Florian Philippot, son directeur de campagne s'en explique.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.