[scald=105195:sdl_editor_representation]par Nick Mulvenney

MELBOURNE (Reuters) - Les McLaren ont donné samedi le ton de la saison 2012 de Formule Un en réalisant en Australie les deux meilleurs temps des qualifications du premier Grand Prix de l'année, tandis que le champion du monde sortant Sebastian Vettel était relégué au troisième rang de la ligne de départ.

Le Britannique Lewis Hamilton, avec un chrono d'une minute 24,922 secondes, sera en pole position dimanche avec à ses côtés son compatriote et coéquipier Jenson Button.

La surprise est venue du Français Romain Grosjean qui a signé sur sa Lotus le troisième temps et figurera juste derrière le duo d'anciens champions du monde.

La performance du jeune pilote français âgé de 25 ans est d'autant plus remarquable qu'il s'agit de sa première apparition sur le circuit de Melbourne et seulement de son huitième Grand Prix, après un an et demi de purgatoire.

Il sera aux côtés de l'Allemand Michael Schumacher, sept fois champion du monde, de retour au premier plan avec sa Mercedes.

Vettel, qui avait aligné la saison dernière 15 pole positions dont celle d'Australie, un record dans l'histoire de la F1, n'a fait que le sixième temps, juste derrière son coéquipier de Red Bull, l'Australien Mark Webber.

Ce sera la première fois dimanche que l'écurie Red Bull, qui avait raflé 18 des 19 poles l'an dernier, n'aura pas un pilote en première ligne depuis le Grand Prix d'Italie en 2010.

Nico Rosberg (Mercedes) et Pastor Maldonado (Williams) occuperont le quatrième rang de la grille de départ.

LES ENNUIS DE FERRARI

Au sein de l'écurie McLaren, la satisfaction était bien sûr de mise. "C'est une sensation incroyable d'être de retour à ce niveau et de commencer si bien", a déclaré Hamilton, vainqueur sur le circuit d'Albert Park en 2088 après avoir aussi décroché la pole.

"Je crois que c'est la première fois que Jenson et moi faisons un et deux en qualifs. Ce sera une course incroyablement serrée et tendue", a ajouté le Britannique.

McLaren n'avait jamais plus occupé le premier rang d'une grille de départ depuis le Grand Prix d'Europe 2009, où Hamilton et Heikki Kovalainen avaient signé les deux meilleurs temps.

"Ce n'est que le début, mais c'est un super résultat pour nous pour un samedi. La saison qui s'annonce va être passionnante", a dit Jenson Button qui avait, comme les autres pilotes de F1, subi l'an dernier la domination écrasante des Red Bull.

Pour Ferrari, les problèmes continuent. Les deux voitures de l'écurie italienne ne sont pas parvenues à atteindre la dernière séance des qualifications.

L'Espagnol Fernando Alonso a fait une sortie de route lors de la deuxième séance alors qu'il avait réalisé le cinquième temps et devra se contenter du sixième rang dans la grille après son 12e temps, tandis que le Brésilien Felipe Massa n'a réalisé que le 16e chrono.

Un autre ancien champion du monde, le Finlandais Kimi Raikkonen, qui effectue son retour en Formule Un après deux ans passés en rallye, n'a pas terminé la première séance et sera au neuvième rang dimanche au départ.

(Pascal Liétout pour le service français, édité par Jean-Philippe Lefief)

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.