A la demande du gouvernement, la Cnil a reçu cet après-midi les responsables français du réseau social. Malgré les démentis, certains utilisateurs n’en démordent pas, et restent persuadés que leur confidentialité a été violée. Nour-Eddine Zidane.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.