Que sait-on sur la fausse alerte de samedi après-midi à Paris? Un large périmètre a été évacué autour de l'église Saint-Leu, près des Halles. Finalement il n'y avait pas de danger.

Les forces de l'autre intervenant près de l'église Saint-Leu lors de la fausse alerte du 17 septembre 2016
Les forces de l'autre intervenant près de l'église Saint-Leu lors de la fausse alerte du 17 septembre 2016 © Maxppp / ARNAUD JOURNOIS

La Préfecture de Police a elle-même recommandé aux passants d'éviter le secteur de Châtelet-les Halles. L'application SAIP, un système d'alerte et d'information gouvernemental des populations faisant état d'un possible attentat, s'est déclenchée.

Des dizaines de policiers ont bouclé le secteur. Des passants ont été confinés un temps dans le centre commercial des Halles, ce qui a créé un début de panique. L'intervention aura duré moins d'une heure. La préfecture a même appelé, via Twitter et les médias, à éviter le périmètre. Mais en moins d'une minute, la rumeur sur les réseaux sociaux était lancée. Que se passait-il autour de l'église Saint-Leu ? Certains ont pensé à une prise d'otages.

Finalement il ne s'est rien passé. Pas de prise d'otage ni de coups de feu. Pourquoi le système SAIP a-t-il été déclenché si vite alors que lors de l'attaque de Nice, cela avait pris deux heures ?

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve souligne que "c'est bien une fausse alerte qui a entraîné l'intervention des forces de l'ordre cet après-midi dans une église de la rue Saint-Denis à Paris" dans un communiqué. Pour l'instant, on ne sait si c'est une alerte de bonne foi ou un mauvais canular qui est à l'origine de l'intervention.

Place Beauvau, en tous cas, on se félicite tout de même de la "réactivité des forces de l'ordre".

La fausse alerte attentat à Paris le 17 septembre 2016 - le film des évènements
La fausse alerte attentat à Paris le 17 septembre 2016 - le film des évènements © Visactu / Visactu
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.