François Hollande l’a promis, conformément aux demandes de l’UE, le déficit budgétaire de la France sera ramené à 3% du PIB en 2013. Mais Bruxelles commence à lâcher du lest pour d’autres pays. Claude Bartolone demande un assouplissement. Bruce de Galzain.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.