Anna Politkovskaïa était l’une des rares journalistes russes à avoir persisté à couvrir le conflit en Tchétchénie au début des années 2000 et à dénoncer les atteintes aux droits de l’Homme en Russie. Au prix de sa vie. Anne Alvaro et Régis Royer feront revivre la mémoire de celle qui inlassablement « observe et raconte. Qui voit et qui dit ». Ils seront accompagnés par les univers sonores envoûtants du violoniste électro-acoustique, Régis Huby.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.