Le village de San Terenzo, près de La Spezia
Le village de San Terenzo, près de La Spezia © CC *lutherblisset*

Les femmes ne seraient pas un peu responsables des agressions qu’elles subissent ?

Don Piero en est persuadé et a voulu mettre en garde ses paroissiennes. Il a donc accroché un tract sur la porte de l’église le jour de Noël, demandant aux femmes de faire un examen de conscience : "Les femmes, qui provoquent par leur habillement succinct, qui s'éloignent de la vie vertueuse et de la famille, provoquent les instincts et doivent se livrer à un sain examen de conscience, en se demandant : ‘peut-être le cherchons-nous’? "

Don Piero Corsi est curé de San Terenzo, un petit village de 1.200 habitants de la côte ligure. Son initiative a fait scandale, d’abord dans la région, puis dans tout le pays.

L'évêque de La Spezia, Mgr Luigi Ernesto Palletti, lui a ordonné de retirer le texte et de prendre "une période de repos et de réflexion".

L'initiative du curé a suscité un tollé dans un pays où le nombre de femmes assassinées est particulièrement élevé :118 en 2012.

A Rome, Mathilde Auvillain

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.