[scald=213307:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Les syndicats de PSA Peugeot Citroën ont approuvé à une très large majorité vendredi le déblocage anticipé des départs de salariés de l'usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où la situation est très tendue depuis plusieurs semaines, a-t-on appris de deux sources au fait du dossier.

"La mobilité temporaire a été votée par 18 voix sur 20", a indiqué à Reuters une des sources en marge d'un Comité central d'entreprise (CCE) organisé au siège parisien du groupe.

L'usine d'Aulnay, dont la fermeture définitive est programmée pour 2014, est à l'arrêt depuis mercredi après plusieurs semaines de production au compte-gouttes. Face aux tensions entre grévistes et non-grévistes, le ministère du Travail a décidé jeudi de nommer un médiateur pour tenter de restaurer le calme et le dialogue sur place.

Le plan social engagé par PSA prévoit que la moitié des 3.000 salariés d'Aulnay soient transférés sur le site voisin de Poissy (Yvelines).

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.