Les producteurs de lait rencontrent à nouveau le géant du secteur Lactalis pour tenter de se mettre d'accord ce mardi matin. Lundi, de nouveaux blocages ont eu lieu.

Les producteurs de lait ont déployé des actions sur une quinzaine de nouveaux sites
Les producteurs de lait ont déployé des actions sur une quinzaine de nouveaux sites © AFP / Jean-Sébastien Evrard

"Les dirigeants de Lactalis ont compris qu'ils ne pouvaient rester cloîtrés dans leur tour d'ivoire", s'est félicitée Christiane Lambert, vice-présidente de la FNSEA, premier syndicat agricole, ce mardi matin sur France Inter, une heure avant le début d'un nouveau cycle de négociations entre la direction du géant laitier et les représentants des producteurs.

Après l'échec de deux premières sessions de négociations, jeudi et vendredi, les parties prenantes se retrouvent ce mardi à partir de 7h, à la préfecture de Mayenne à Laval. "S'ils reviennent, c'est qu'ils ont des propositions", espère Christiane Lambert. "Ils ont compris que nous ne lâcherions pas", ajoute-t-elle.

Des actions dans toute la France

Et pour cause : lundi, la FNSEA a lancé des actions devant une quinzaine de sites de Lactalis, et plus seulement devant l'usine de Laval comme c'était le cas depuis la semaine dernière. Des usines sont visées, mais aussi des supermarchés. "Toutes les régions sont mobilisés", selon Dominique Barrau, secrétaire général du syndicat agricole.

A Saint-Florent-le-Vieil, dans le Maine-et-Loire, environ 80 producteurs ont bloqué l'accès du site Lactalis en déployant des banderoles sur lesquelles on pouvait lire "Lactalis voleur", entre autres. Des grandes surfaces du Morbihan ont été vidées de leurs produits Lactalis.

"Un contrat, c'est un engagement de deux parties. Il ne peut y avoir de relation unilatérale", rappelle Christiane Lambert. Jusqu'à présent, Lactalis a proposé un prix de la tonne de lait à 280 euros, contre "environ 250 euros aujourd'hui". Mais loin des 340 euros demandés par les producteurs, qui ont refusé l'offre. Le groupe a répondu par une deuxième proposition... plus faible, à 271 euros les 1.000 litres.

L'évolution des prix du lait
L'évolution des prix du lait © Aucun(e)
Mots-clés :