La France insiste toujours sur la nécessité pour la Grèce de mettre en place rapidement l'accord adopté le 27 octobre dernier par les dirigeants de la zone euro, en dépit de la décision du gouvernement grec d'organiser un référendum sur le sujet. Le Premier ministre a fait le point sur la crise de la dette avec le gouverneur de la banque de France et les dirigeants des principales banques françaises.François Fillon au micro de Régis Lachaud.

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.