Dans le studio de la bande à Bonnaud, Frédéric pleurait. Philippe Colin s'est fait tout petit, on a bien vu qu'il tentait de se cacher dans sa chemise, mais ses larmes coulaient quand même, comme celles d'Hervé Pauchon qui pourtant jouait le bouffon du roi. Autour d'eux, en studio, en cabine et derrière la vitre, 50 ou 60 techniciens, journalistes, producteurs, assistants étaient présents, muets. Certains ont applaudi. Certains feront grève. Bonnaud était bon. Bonnaud EST bon. Un excellent journaliste culturel. C'est long, l'apprentissage de la radio, la maîtrise de l'interview! Un ou une autre le remplacera, la culture continuera à exister sur Inter, la liberté éditoriale aussi, (elle existe rassurez-vous et nous sommes là pour la défendre. Ce n'est pas encore "France enterre"). Mais perdre Bonnaud est un mauvais coup pour nous, pour vous, pour France Inter.

David Mohamed
David Mohamed © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.