Les gardes à vue ont pris fin pour les 12 personnes interpellées le week-end dernier à Cannes, Strasbourg et en région parisienne. Sept ont été déférées au parquet qui va transmettre le dossier à un juge d'instruction du pôle anti-terroriste de Paris.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.