Par Delphine Pinasa Directrice du Centre national du costume de scène

L’exposition est une invitation à découvrir les costumes et les accessoires de costumes créés pour le ballet La Source, depuis leur conception par Christian Lacroix, leur fabrication par les ateliers de couture du Palais Garnier, jusqu’à la représentation du ballet en scène.

La scénographie de l’exposition a pour parti pris de replacer les costumes dans le cadre de leur création, en reconstituant les ateliers de couture de l’Opéra Garnier dans les espaces du cncs. Ainsi, transporté au coeur de ces ateliers, le visiteur découvre des lieux ignorés de lui, où couturières et tailleurs oeuvrent tous les jours au service du faste et de la beauté du spectacle.

Éléments présentés dans les vitrines

L’exposition présente les costumes par rôle, suivant l’ordre d’apparition des personnages dans le ballet.Solistes ou groupe de danseurs sont rassemblés par vitrine, chacune d’elles déclinant, en complément des costumes, les étapes de fabrication à travers les sources d’inspiration, les recherches techniques et les choix artistiques retenus au fur et à mesure de l’élaboration de la production :

Maquette d’après Christian Lacroix pour le costume d’une Servante
Maquette d’après Christian Lacroix pour le costume d’une Servante © Christian Lacroix

les documents d’inspiration de Christian Lacroix comprenant une riche iconographie qu’il aime réunir et qu’il remet parfois aux responsables d’ateliers pour modèle ; mais aussi, les vêtements authentiques prêtés par le musée du Quai Branly ou les costumes de scène, issus des collections du cncs, qui ont été des références pour certaines formes ou détails de costumes tels que les tutus des nymphes ou les manteaux des Caucasiens ;

les maquettes de costumes réalisées par Christian Lacroix qui, dessinant toujours avec beaucoup de générosité, offre un large choix de propositions pour chaque rôle. Toutes ces maquettes ont été présentées et discutées avec le chorégraphe Jean-Guillaume Bart et les ateliers. Elles sont le point de départ pour la réalisation des costumes ;

les échantillons de tissus , saris aux couleurs chatoyantes pour les odalisques, organza japonais ultra léger pour Naïla, riche velours façonné pour le Khan… les essais de teinture des combinaisons de Zaël et des elfes, les toiles et les patrons de Djémil ou des manteaux des Caucasiens, les prototypes des diadèmes des nymphes, les turbans des odalisques, etc.

les documents de travail , croquis, fiches de mesures, et les inventaires des responsables d’ateliers… autant de témoignages tangibles des savoir-faire d’exception des ateliers de couture de cette maison prestigieuse, mis à l’honneur dans cette exposition réalisées par Eric Ruf, expliquent sa démarche scénographique pour le décor de ce ballet.

Maquette d’après Christian Lacroix pour le costume d’une Servante
Maquette d’après Christian Lacroix pour le costume d’une Servante © Christian Lacroix

La grande salle En guise de final, le public est invité à « entrer » dans le ballet, sur le plateau de la scène où nymphes et Zaël, suspendus en plein vol, ont pour seul décor un arbre de guindes.

Les cristaux de Swarovski Pour le ballet La Source, un partenariat a été noué entre Swarovski et l’Opéra national de Paris. Cette maison, spécialisée dans les cristaux, entretient des liens avec l’Opéra national de Paris depuis plusieurs années. Brigitte Lefèvre a suggéré une collaboration plus étroite pour la création de La Source, Christian Lacroix et Jean-Guillaume Bart étant également en faveur de ce choix. La collection Swarovski a été présentée à Christian Lacroix qui a effectué une généreuse sélection de cristaux, selon les couleurs et les tailles, pour orner les costumes.

Les mannequins sur mesure Pour la présentation des costumes, les mannequins ont été sélectionnés pour leur capacité à reproduire les mouvements de danse. Avec l’aide de Jean-Guillaume Bart, un certain nombre d’entre eux ont été réalisés sur mesure, à partir de moulages de corps de danseurs dans une pose caractéristique de la chorégraphie. Ces mannequins sont fabriqués par Daniel Cendron, artiste plasticien, spécialiste de la fabrication de faux corps.

Travail des cristaux Swarovski sur les colliers des Odalisques
Travail des cristaux Swarovski sur les colliers des Odalisques © Anne Deniau
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.