Florence Cassez à son arrivée à l'aéroport de Mexico
Florence Cassez à son arrivée à l'aéroport de Mexico © Capture BFM-TV

La Cour suprême mexicaine a décidé la libération "immédiate " et "absolue" de la Française. Elle était en prison depuis sept ans pour des enlèvements qu'elle a toujours nié. Florence Cassez est actuellement en route vers la France.

"Libération immédiate et absolue". Les termes validés par la Cour suprême du Mexique sont clairs : Florence Cassez sort de prison. Un véritable revirement de situation après sept ans passés en prison pour Florence Cassez.

La Française, originaire de Béthune dans le Nord, a toujours clamé son innocence. La Française était incarcérée depuis 2005. Elle a été jugée pour enlèvements et condamnée à 60 ans de prison. Depuis, de nombreuses irrégularités ont été constatées dans la procédure.

La justice mexicaine a finalement décidé de la libérer.

Explications de notre envoyée spéciale Cécilia Arbona.

Peu après cette annonce, le président de la République a évoqué le cas de Florence Cassez.

François Hollande parle d'un "immense soulagement"

Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, assurait ce matin attendre "avec espoir" cette décision, tout en rappelant que Paris s'était engagé à "respecter pleinement" la décision judiciaire. Il faut dire que cette affaire empoisonne les relations diplomatiques entre les deux pays depuis 2005.

Evidemment, pour Charlotte Cassez, la mère de Florence, c'est aussi le soulagement, enfin.

Depuis l'annonce de sa libération, les réactions se multiplient pour saluer le combat de Florence Cassez. Retrouvez-les ici.

Cette décision était d'autant plus attendue que la composition de la cour suprême a changé depuis le dernier examen du dossier. Par ailleurs, es irrégularités de la procédure ne peuvent plus être réfutées. Des personnalités mexicaines ont même pris position pour la libération de Florence Cassez.

Pourtant, au Mexique, cette libération est toujours très controversée, Cécilia Arbona.

En 2005, son arrestation et la libération de trois otages avaient été diffusées à la télévision, prétendument en direct. L'animateur vedette de Televisa, la principale chaîne mexicaine, a reconnu lundi que l'émission avait été une mise en scène des autorités, et a pour la première fois exprimé des "regrets" à ce sujet.

Me Franck Berton, l'avocat de Florence Cassez, assurait "qu'on peut y croire" et "on peut même espérer que la Cour suprême imagine de libérer immédiatement Florence Cassez, c'est envisageable". "Je l'ai rencontrée" hier, "elle est très angoissée, elle a les larmes au bord des yeux, elle a peur parce que elle sait que dans quelques heures va se jouer sa liberté, son destin".

"Il y a quelques heures, j'étais en prison avec elle, elle a eu Nicolas Sarkozy (l'ex-président français) pendant un quart d'heure au téléphone, il l'a encouragée, il l'a aidée, il l'aide depuis des années, le gouvernement actuel l'aide", a fait valoir l'avocat.

Cassez historique
Cassez historique © IDE

.

lien dossier affaire Cassez
lien dossier affaire Cassez © Radio France

.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.