La Française aura passé sept ans derrière les barreaux d'une prison mexicaine. Sept ans à attendre une libération, dans des conditions particulièrement difficiles...

florence cassez est arrivée à paris
florence cassez est arrivée à paris © reuters

Elle est finalement rentrée en France hier, après que la Cour suprême du Mexique a décidé sa libération. Et ce soir, elle sera reçue à l'Elysée. François Hollande ouvre les portes du palais présidentiel à 19h pour s'entretenir avec elle et sa famille.

La Béthunoise a donc retrouvé ses proches et les membres de son comité de soutien. Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, est également venu l'accueillir à l'aéroport de Roissy, en tout début d'après-midi. Mais Florence Cassez s'est aussi très vite adressée aux journalistes.

Car cette première journée en France a été particulièrement chargée, Nour-Eddine Zidane.

Elle s'est prêté à l'exercice de la conférence de presse, privilégiant la langue française mais répondant également en espagnol aux journalistes étrangers. Elle estime qu'en prononçant sa libération "immédiate" et "absolue", la Cour suprême l'a innoncentée, même si les cinq juges ne se prononçaient pas précisément sur son innocence mais sur les irrégularités de la procédure.

Florence Cassez a été arrêtée en 2005 et condamnée à 96 puis à 60 ans de prison, notamment pour enlèvement. Par la suite, de nombreuses falsifications ont été présentées. Son arrestation avait été mise en scène par la police et reconstituée pour une chaîne de télévision. L'animateur de cette émission a présenté ces excuses la semaine dernière.

Toutefois sa libération reste très controversée au Mexique, Cecilia Arbona.

Dans sa première déclaration, la Française de 38 ans a adressé ses remerciements à François Hollande et à Nicolas Sarkozy, pour leur implication dans son dossier. Le président de la République et son prédécesseur se sont engagés en faveur de sa libération. En 2011, l'année du Mexique en France avait même été annulée pour cause de tension entre les deux pays.

lien dossier affaire Cassez
lien dossier affaire Cassez © Radio France

.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.