Florence Lamblin en 2008
Florence Lamblin en 2008 © Radio France / Caroline Gautron

Florence Lamblin, élue Europe-Ecologie Les Verts de Paris, nie toute implication dans le réseau de blanchiment d'argent d'un trafic de cannabis entre la France et le Maroc. Jointe au téléphone par France inter, l'adjointe au maire du 13ème arrondissement de Paris a déclaré : "je n'ai rien à voir là-dedans".

Interpellée mercredi avec 16 autres personnes, Florence Lamblin a été mise en examen hier par un juge parisien pour blanchiment en bande organisée, et remise en liberté sous contrôle judiciaire. 375.000 euros en liquide ont été saisis. Sept autres personnes ont été mises en examen du même chef; une neuvième personne, soupçonnée d'être un des organisateurs du trafic, a été placé en détention. Les huit restants seront présentés au juge dans la journée.

Selon l'avocat de Florence Lamblin, aucun argent liquide n'a été saisi au domicile de l'élue. Pour Me Jérôme Boursican, sa cliente est mise en examen dans ce dossier à cause des ses "relations d'amitié, en toute bonne foi" avec une personne impliquée dans ce réseau. Précision du parquet de Paris : ce sont bien 375 000 euros en liquide appartenant à Florence Lamblin qui ont été saisis, mais l'argent se trouvait pour la plus grosse partie dans des coffres bancaires, et non chez elle.

Les précisions de Corinne Audouin

Par ailleurs, l'avocat précise que "la famille de Florence Lamblin"possède bien un compte en Suisse, mais que cela en soi "ne relève pas d'une infraction". Florence Lamblin a décidé de démissionner.

Pour Yves Contassot, élu EELV du XIIIème arrondissement, c'est la suprise, au micro d'Anne-Laure Dagnet

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.