raphaël varane appelé en équipe de france
raphaël varane appelé en équipe de france © reuters
PARIS (Reuters) - Didier Deschamps a appelé jeudi le défenseur central du Real Madrid Raphaël Varane et, pour la première fois, l'attaquant rennais Romain Alessandrini en équipe de France en vue du match amical contre l'Allemagne, le 6 février au Stade de France. Varane, 19 ans et aucune sélection, impressionnant mercredi soir en Coupe du Roi contre le FC Barcelone (1-1), fait partie pour la deuxième fois du groupe France dans lequel il avait déjà été appelé au mois d'août, pour le match amical contre l'Uruguay, le premier de Deschamps comme sélectionneur. Pour Alessandrini, auteur de neuf buts en Ligue 1 pour sa première saison, puisqu'il évoluait à Clermont, en Ligue 2, jusqu'en mai, il s'agit d'une première convocation. La liste de 23 joueurs composée par Didier Deschamps voit aussi revenir Bacary Sagna, qui n'a plus porté le maillot bleu depuis septembre 2011 en raison de deux graves blessures. Le sélectionneur n'a en revanche pas rappelé Abou Diaby, lui aussi rétabli après plusieurs semaines d'absence. Le milieu de terrain d'Arsenal souffre de problèmes physiques récurrents. La liste des 23 joueurs retenus par Didier Deschamps : Gardiens de but : Mickaël Landreau (Bastia), Hugo Lloris (Tottenham), Steve Mandanda (Olympique de Marseille) Défenseurs : Gaël Clichy (Manchester City), Mathieu Debuchy (Newcastle), Patrice Evra (Manchester United), Laurent Koscielny (Arsenal), Adil Rami (FC Valence), Bacary Sagna (Arsenal), Mamadou Sakho (Paris Saint-Germain), Raphaël Varane (Real Madrid) Milieux : Yohan Cabaye (Newcastle), Etienne Capoue (Toulouse), Maxime Gonalons (Olympique Lyonnais), Blaise Matuidi (Paris Saint-Germain), Moussa Sissoko (Newcastle), Mathieu Valbuena (Olympique de Marseille) Attaquants : Romain Alessandrini (Stade rennais), Karim Benzema (Real Madrid), Olivier Giroud (Arsenal), Bafétimbi Gomis (Olympique Lyonnais), Jérémy Ménez (Paris St Germain), Franck Ribéry (Bayern Munich) Grégory Blachier, édité par Julien Prétot
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.