Le cessez-le-feu en Syrie a été mis à mal hier par de violents bombardements à Homs, suscitant le doute au sein de la communauté internationale. Les premiers observateurs internationaux de l'ONU sont arrivés à Damas hier.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.