Le groupe Unilever a accepté ce matin de rouvrir les négociations sur le sort du site. Depuis 600 jours, les salariés se battent pour éviter la fermeture. Le ministre s'est ensuite rendu à Berre-L'Etang. Marion L'Hour.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.