Selon Libération, l'ordinateur de la collaboratrice de Christine Ockrent mise en cause a été trafiqué et Alain de Pouzilhac, le grand rival de Christine Ockrent aurait été au courant Manuel Ruffez

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.