L'irrésistible ascension du numérique D.Lombard
L'irrésistible ascension du numérique D.Lombard © Radio France

Un nouveau rebondissement dans les affaires de suicides à France Télécom. Selon un document révéle par Le Parisien, le PDF de France Télécom en 2006, Didier Lombard, envisageait bien de supprimer des dizaines de milliers de postes.

Quelques temps après, entre 2008 et 2010, 57 salariés de France Telecom se sont suicidés. Les syndicats affirmentque 34 autres suicides ont eu lieu en 2007.

Selon ces derniers, qui ont porté plaintes, les salariés du groupe subissaient ainsi des pressions délibérées pour faire partir 22 000 personnes sans recourir à un plan social.

Depuis, l'affaire des suicides de France Telecom fait l'objet d'une instruction judiciaire au Pole de santé publique du parquet de Paris depuis 2010. Cette enquête touche d'ailleurs à sa fin.

Dans le compte-rendu d'une réunion de cadres en date du 20 octobre 2006, publié dans Le Parisien, on peut ainsi lire, de la bouche de Didier Lombard:

Il faut qu'on sorte de la position mére poule. (...) Ce sera un peu plus dirigiste que par le passer. (...)) Il faut bien se dire qu'on ne peut plus protéger tout le monde. il faut se poser la question de quelle va être notre carrière? En 2007, je ferai les départs d'une façon ou d'une autre, par la fenêtre ou par la porte.

Ecoutez Jean-Paul Teissonnière, avocat du syndicat Sud

En juillet dernier, l'ancien PDG de France Telecom, Didier Lombard; l'ancien numéro deux de l'entreprise, Louis-Pierre Wenes et l'ancien DRH Olivier Barberot ont été mis en examen pour "harcèlement moral".

.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.