En visite surprise en Afghanistan, le président François Hollande a justifié vendredi matin le retrait des troupes combattantes françaises d'ici la fin de l'année 2012, assurant qu'il serait "ordonné et coordonné".

François Hollande interrogé par Cyril Graziani

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.