Le candidat socialiste à la Présidentielle a développé à Nancy ses propositions pour l'Université et plus généralement sur l'enseignement supérieur. Il a annoncé la création de 5000 postes dans le cadre d'un "plan de résorption de la précarité".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.