François Hollande, en déplacement en Corse hier, s'est montré très offensif sur le bilan du quinquennat de Nicolas Sarkozy en matière de sécurité, assurant pour sa part qu'elle serait "sa première exigence" pour l'île de Beauté, s'il était élu en mai. Le reportage de Cyril Graziani

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.