Le très grand froid est évidement insupportable pour les sans-abris, mais très difficile aussi pour les personnes précaires et mal-logées. Exemple avec Sonia, 25 ans, qui habite Reims en Champagne. Monique Derrien l'a rencontré.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.