radioactivité en forte hausse dans un réservoir de fukushima
radioactivité en forte hausse dans un réservoir de fukushima © reuters

De nouveaux niveaux record de radioactivité ont été enregistrés à proximité de réservoirs contenant de l'eau contaminée dans la centrale nucléaire accidentée de Fukushima-Daichi .

Selon l'Autorité japonaise de régulation du nucléaire (NRA),les compteurs ont mesuré des radiations de 2.200 milliSieverts (mSv), 20% de plus que les précédentes mesures remontant à samedi.

A ces niveaux, les radiations sont mortelles pour une personne qui y serait exposée quelques heures sans tenue de protection. Mais selon la NRA, les sources de cette radioactivité élevée sont très localisées et on peut facilement les contenir.

Confusion (entretenue ?) autour de la radioactivité

Sauf que pour la NRA, l'éopérateur de la centrale, Tepco, continue de communiquer des chiffres douteux sur les fuites radioactives, ce qui entretient la confusion.

Les enjeux sont d'autant plus grands pour le Japon que le Comité international olympique (CIO) doit annoncer samedi laquelle des trois villes en lice - Tokyo, Madrid ou Istanbul - organisera les Jeux olympiques d'été 2020.

Ces jours-ci, une série de mauvaises nouvelles sont venues de Fukushima, concernant des niveaux records de radioactivité à proximité de réservoirs contenant une eau contaminée.

Cela pose évidemment de graves problèmes de pollution, Frédéric Charles.

La centrale de Fukushima-Daichi a été partiellement détruite après le tremblement de terre et le tsunami de mars 2011, qui ont provoqué le plus grave accident nucléaire civil depuis la catastrophe de Tchernobyl en 1986.

A REECOUTER > La Tête au carré: "Mauvaises nouvelles de Fukushima"

Face à l'augmentation de la radioactivité et de nouvelles fuites d'eau contaminée, le gouvernement japonais a annoncé mardi qu'il allait consacrer 47 milliards de yens (environ 360 millions d'euros) au colmatage des fuites et au traitement des eaux irradiées.

A DECOUVRIR > Google View est allé photographier la zone sinistrée

Via un site appelé "Mirai no kioku" (Mémoire pour l'avenir), Google propose des images de douze agglomérations désertées de la préfecture de Fukushima, dont les cités de Futaba et Okuma, à la frontière desquelles se trouve la centrale ravagée Fukushima Daiichi. Ces zones ont été désignées par les autorités comme inhabitables pour des années en raison des niveaux élevés de radioactivité.

Partez de la ville abandonnée de Namie, dans la province de Fukushima.

[View Larger Map](https://maps.google.com/maps?layer=c&cbll=37.492139,140.994465&panoid=PsnDbveMk2l0ktuyd7zd3Q&cbp=12,357.14,,0,6.35&hl=en&mapclient=apiv3&ie=UTF8&ll=37.492139,140.994465&spn=0.005857,0.012435&t=m&z=17&source=embed)__
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.