.

Trois policiers blessés à Copenhague
Trois policiers blessés à Copenhague © Radio France / Kenneth Meyer/AP/SIPA

L'attaque aurait fait un mort et trois blessés. Des dizaines de coups de feu ont été tirés aux abords de la maison de la culture lors d'un débat sur liberté d'expression et l'islamisme, en présence de l'ambassadeur de France et d'un caricaturiste, sortis indemnes.

Une homme "non identifié" a été tué lors de la fusillade samedi à Copenhague contre un bâtiment qui abritait un débat sur l'islamisme et la liberté d'expression selon un communiqué des forces de l'ordre danoises.

Sinna est journaliste à la télévision danoise : son témoignage

C'est une menace contre la liberté d'expression

La personne qui a été tuée était un civil [...] qui était là [...] par hasard.

Sinna, journaliste danoise contactée par Elia Dahan

Trois policiers blessés

Les précisons à Copenhague de notre correspondante Sam Sin Courrier:

Les trois agents ont été blessés en tentant de protéger les lieux qui accueillaient cette réunion à laquelle participaient l'auteur des caricatures de Mahomet, l'artiste suédois controversé Lars Vilks, qui avait suscité la controverse en 2007 et l'ambassadeur de France.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve déclare qu'il va se rendre à Copenhague au plus vite pour apporter le soutien de la France au Danemark.

Paris dénonce une "attaque terroriste"

Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères déclare :

Une attaque terroriste a visé une réunion publique à Copenhague, à laquelle participait l'ambassadeur de France au Danemark. Je condamne avec la plus grande fermeté cet attentat. La France se tient aux côtés des autorités et du peuple danois dans la lutte contre le terrorisme.

L'artiste et l'ambassadeur de France sont sortis indemne da maison de la culture.

Deux suspects seraient en fuite à bord d'une voiture selon les médias danois.

Lars Vilks est un dessinateur controversé : son portrait avec Aurélien Colly

Il avait dessiné une caricature de Mahomet représenté sous les traits d'un chien. Il est sous protection policière depuis 2007.

Attentat à Copenhague
Attentat à Copenhague © Radio France / idé

.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.