Après l'expulsion d'un camp de roms par les habitants d'un quartier de Marseille, Samia Ghali, maire PS de l'arrondissement concerné, dénonce l'inertie des autorités. Le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin s'est senti visé.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.