Interrogé ce matin par un auditeur dans Interactiv', le ministre de la Défense a avoué son ignorance du dossier de ce jeune Franco-palestinien, retenu pas les autorités israéliennes depuis 2005.

Salah Hamouri est accusé d'avoir projeté d'assassiner un rabbin, ce qu'il a toujours nié. Il aura purgé la totalité de sa peine le 28 novembre à la prison de Shana.

Son comité de soutien (dont Denise Hamouri, la mère de Salah, est la présidente d’honneur) clame son statut d’otage depuis de nombreuses années. Hier, Nicolas Sarkozy a affirmé qu'il espérait que Salah Hamouri ferait partie de la deuxième vague de prisonniers palestiniens échangés contre Gilad Shalit.

La déclaration de Nicolas Sarkozy, hier sur Radio J

Les parents de Salah Hamouri se disent surpris de cette déclaration. Le reportage de Grégory Philipps __

Jean-Claude Lefort, président du comité de soutien de Salah Hamouri, dénonce au micro de Dominique André les incohérences des discours de Gérard Longuet et Nicolas Sarkozy

Mots-clés: