vincent peillon veut donner la priorité à la hausse des salaires des enseignants
vincent peillon veut donner la priorité à la hausse des salaires des enseignants © reuters

Le Cour des Comptes, pointe la gestion des enseignants français. Selon elle, il serait possible d'obtenir de bien meilleurs résultats scolaires en France, compte-tenu de la part du budget que le pays consacre notamment à la rémunération des enseignants.

L'Education nationale ne souffrepas d'un manque de moyens budgétaires ou d'effectifs mais d'une mauvaise organisation et d'une utilisation défaillante des dispositifs existants, estime la Cour des comptes dans un rapport publié mercredi. Les principes de gestion du ministère de l'Education nationale n'ont pas évolué depuis le milieu du XXe siècle et ont des effets contraires aux objectifs affichés, ajoute la Cour, dans une critique voilée de la politique du gouvernement. "L'effort financier consenti par notre pays se situe à un niveau comparable, voire supérieur à celui des pays qui assurent mieux la réussite de leurs élèves", a dit le premier président de la Cour des comptes Didier Migaud lors de la présentation du rapport intitulé "Gérer les enseignants autrement".

Explications de Didier Migaud, Premier Président de la Cour des comptes

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.