Que de bonheur que de bonheur dans les derniers messages reçus sur le blog! Merci amis, merci, merci. Retour à de vieilles amours: Eros et Civilisation de Marcuse. (Minuit) Si j'avais du talent 1) je deviendrais informaticien adaptateur et développeur de Linux 2) trouverais l'argument irréfutable qui abolirait définitivement le droit de propriété 3) découvrirais le gêne de la perversité, décortiquerais le concept même de perversité, et nagerais heureux dans l'au-delà du capitalisme. Eros et Civilisation pose la question posée déjà plus tard Norman Brown (Eros et Thanatos) et qui parait-il fut celle posée par Freud: "Que désire l'homme au-dessus du bien-être économique et du pouvoir de maîtriser la nature?" Dans le dernier bouquin de Girard ("Achever Clausewitz") on trouve un raccourci étonnant: massacrer la nature, ce qui visiblement nous fait jouir, relève d'une perversion équivalente à celle de l'acte terroriste où le suicidé se supprime en même temps que ses victimes, et n'a pas le loisir de jouir de la mort de celles-ci. Le terroriste est au-delà - à coté? du sadisme du tortionnaire - lequel jouit évidemment de la souffrance de sa victime. Appel à psychiatres: qu'est ce qui motive l'attentat suicide? Ce bouquin de Girard m'a intrigué, et je suis allé écouté le Maître à une conférence à l'École Normale. Voilà que sa théorie mimétique se vérifie, dit-il, dans la biologie moderne et la théorie des neurones-miroirs! Girard pose la question à la salle: "Qui a entendu parler des neurones miroirs?" Trois doigts se lèvent, dont celui de Jean-Pierre Dupuy himself. Je n'ai jamais entendu parler des neurones-miroirs, et d'après Dupuy, avec qui je papote à la sortie, c'est une invraisemblable lacune. Deuxième appel: c'est quoi, ça les neurones-miroirs? Vous direz que nous nous éloignons de l'économie. Pas du tout: les neurones-machins, le mimétisme, la montée aux extrêmes, le carnage de la nature, prépare celui de l'humanité. Je n'ai jamais encore rencontré de bonne théorie de l'attentat-suicide. Mais peut-être, après tout, n'y a t il pas de théorie de l'attentat suicide mais une simple théorie du suicide. Joyeux Noël.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.