Le plus célèbre moteur de recherche vient d’être attaqué en justice par quatre associations dont SOS Racisme et l’Unions des Etudiants Juifs de France. Ces associations antiracistes souhaitent que l’entreprise arrête d’associer le mot « juif » à chaque personnalité publique lors des suggestions de recherche. En effet Google possède un système de saisie semi-automatique qui permet à l’internaute au fur et à mesure qu’il tape sa recherche de voir les requêtes les plus récurrentes faites par les internautes. Mais certaines propositions sont plus que douteuses et le moteur de recherche pourrait être très vite accusé de diffamation. Laisser les noms de personnalités associés au mot « juif » permet selon ces associations d’alimenter le fantasme selon lequel la population juive occuperait les postes dominants de notre société. Les accusations de création de fichiers ethniques sont également avancées par les associations. Le terme juif est ainsi l’un des plus associés aux recherches faites sur les personnalités publiques en France. Politiques, chanteurs, sportifs, artistes, pratiquement tout le monde est associé à « juif » sur Google.Pour preuve les recherches sur François Hollande ou Jean Dujardin :

Jean Dujardin recherche Google
Jean Dujardin recherche Google © Radio France
François Hollande sur Google
François Hollande sur Google © Radio France

Catastrophique pour son image, ce procès contre Google souligne la question de la responsabilité de la firme américaine de laisser publiques ou non les recherches effectuées par ses utilisateurs. Les insultes désormais supprimées du site, subsistent certains thèmes qui peuvent poser des problèmes comme la confession religieuse ou le physique des personnalités. Mais tout n’est pas sombre et grave sur Google, beaucoup de recherches sont en effet drôles voire loufoques. Certains internautes ont pris le parti de rire de ces suggestions. De nombreux sites ont ainsi vu le jour pour tourner en dérision toutes ces recherches dont on se demande quelles ont été les motivations initiales. On peut trouver par exemple des recherches comme « je mange comme une poule » ou bien « comment faire une fille ».Dans le cadre de leurs travaux universitaires sur le référencement web, des étudiants toulousains en communication ont lancé en octobre dernier un Tumblr : Googlematuer, page où ils ont répertorié pendant plusieurs mois ces recherches Google qu’ils ont nommé « Gaggles », contraction de Gag et Google. Ils ont ainsi pu établir une anthologie de la recherche ridicule sur internet. Liste non exhaustive, Googlematuer est un début d’annuaire des meilleurs « gaggles ». Chaque internaute peut également proposer les recherches qu’ils jugent les plus drôles. Voici une petite compilation de ces suggestions aussi bizarres les unes que les autres :

Gag 94
Gag 94 © Radio France
Gag 30
Gag 30 © Radio France
Gag 110
Gag 110 © Radio France
Gag requin
Gag requin © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.