Internet en général et google en particulier modifient notre rapport au savoir, à sa consommation, à sa sélection et à son apprentissage. D'ailleurs a-t-on encore besoin d'apprendre par coeur des dates permettant de restituer la chronologie de la seconde guerre mondiale quand des milliers de sources permettent en quelques détours de navigation d'atteindre les données recherchées ?

Google est avant tout un moteur de recherche. C'est aussi un agenda, une banque de documents partagés, un service de courrier électronique... Le géant américain de l'informatique tisse sa toile sur Internet et modifie nos comportements face à la connaissance. Ces connaissances que nous stockons, transformons, partageons est désormais en partie gérées par les services google, si bien entendu, nous le voulons bien. Si la peur de la dépendance est légitime, les services de google permettent de vérifier plus vite les informations, aller rapidemment trouver une donnée manquante et élargir le spectre des connaissances sur un sujet. Google change notre rapport au savoir et à la méoire. C'est ce que montre l'infographie suivante, développée par Onlinecolleges :

Google et la mémoire
Google et la mémoire © Radio France / Onlinecollege

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.