Le millésime 2011 est honorable mais il est loin de valoir celui de l'an dernier. Les cours s'en ressentent et les tarifs plongent.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.