Les Grecs restent très prudents après l'annonce de la formation d'un gouvernement de coalition sans Papandréou. Ils redoutent de nouveaux douloureux sacrifices. Réactions sur la place principale d'Athènes, en face du Parlement.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.