En annonçant son intention de consulter le peuple grec après avoir posé la question de confiance au Parlement, le Premier Ministre grec envoie un double message, aux Grecs et à ses partenaires européens.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.