La colère des Grecs a fait plier en partie le Premier Ministre Papandréou qui a annoncé un remaniement ministériel, tout en assurant qu'il maintiendrait son cap : nouvelles coupes budgétaires, hausse des impôts et privatisation d'entreprises.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.