Le président grec cherche à tout prix à convaincre les trois partis arrivés en tête des législatives du 6 mai de former un gouvernement de coalition. Dans le cas contraire, il faudra organiser un nouveau scrutin.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.