Les services d'urgences souvent surchargés (ici à Lille)
Les services d'urgences souvent surchargés (ici à Lille) © Maxppp / P. Pauchet

L'épidémie de grippe atteint des sommets en France. Plus de 2 millions de Français touchés cet hiver. Résultat, des médecins débordés et des urgences saturées dans les hôpitaux. Le plan Orsan doit permettre de libérer des lits dans les hôpitaux.

C'est un plan d’urgence pour une situation sanitaire d’urgence. La ministre de la santé Marisol Touraine a déclenché jeudi soir le plan Orsan à l’échelle nationale.

Ce plan doit permettre au système de santé de pouvoir faire face à l’ampleur de l’épidémie de grippe saisonnière. Déjà plus de 2 millions de Français ont été touchés cet hiver. C’est le pic d’épidémie.

Les urgences sont saturées

Conséquence, en ce moment, 6 000 passages aux urgences chaque semaine, plus de 700 malades déjà admis en réanimation, et 72 morts.

Les médecins urgentistes et le Samu se disent débordés, estimant que la "sur-saturation des services d'urgence est comparable à celle de l'été 2003", l'été de la violente canicule.

Faciliter l'organisation de prise en charge des malades dans les hôpitaux

Certains établissements hospitaliers se sont déjà adaptés à ce pic d'épidémie. Le plan Orsan permet de généraliser ce plan dans tout le pays. L'objectif, selon la ministre, est de libérer des lits dans les hôpitaux pour accueillir les malades en décalant dans le temps par exemple certaines interventions chirurgicales moins urgentes.

La ministre de la santé Marisol Touraine présente le plan Orsan :

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.