jean-noël guérini regagne son domicile après son malaise en garde vue
jean-noël guérini regagne son domicile après son malaise en garde vue © reuters

Le président socialiste du conseil général des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini est convoqué chez le juge dans le cadre de l'instruction d'un des volets de l'affaire des marchés présumés frauduleux dans les Bouches-du-Rhône.

Le président socialiste des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini est convoqué chez le juge Charles Duchaine en début d'après-midi. C'est un énième rendez-vous judiciaire pour le président du Conseil général qui pourrait aboutir à une nouvelle mise en examen, cette fois sur le volet des marchés publics présumés frauduleux dans le département.

Il y a deux mois, Jean-Noël Guérini avait été placé en garde à vue tout comme son frère Alexandre. Ils étaient entendus sur des malversations présumées autour de marchés publics marseillais.

Le juge d'instruction Charles Duchaine avait déjà obtenu la levée de l'immunité parlementaire du sénateur socialiste, soulignant dans son argumentaire le "caractère mafieux" d'une affaire dont les ramifications mènent vers des figures du grand banditisme. Plusieurs ont d'ailleurs été mises en examen. L'audition de l'élu socialiste avait été reportée en début d'année en raison de problèmes de santé, puis d'une méningite virale du magistrat. Lors de cette garde à vue, Jean-Noël Guerini avait été hospitalisé.

Les précisions à Marseille de Laurent Gauriat

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.