Les parlementaires dénoncent publiquement les dérives dictatoriales du président Michel Martelly. Populisme, écarts de langages et maintenant l'arrestation illégale d'un député. L'opposition s'exprime désormais sans réserves

Amélie Baron

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.