Le président du Nouveau Centre plafonne à 1% d'intentions de vote et son propre parti envisage de débattre de sa candidature lors d'un congrès.

"Si je suis à 0,5% dans les sondages au 15 mars, au moment du dépôt des candidatures, (...) on peut aussi avoir un moment de recul et d'attention", a dit vendredi sur Canal+ Hervé Morin, qui a qualifié la pression exercée par le Front national de "question sérieuse".

Prié de préciser si cela signifierait qu'il retirerait alors sa candidature, Hervé Morin a répondu: "J'ai toujours dit ça".

Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.