Pendant une demi-heure hier soir, le président s'est efforcé de répliquer aux critiques sur son manque de réactivité par rapport à l'urgence de la situation. Il se donne deux ans pour partir au combat et réaliser 30 milliards d'économie. Cyril Graziani.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.