Au départ, l'Elysée ne voulait pas forcément que le président s'entretienne avec Joseph kabila, dont l'élection l'année dernière a été entachée de fraudes. Finalement, les deux chefs d'Etat se sont vus ce matin. Cyril Graziani.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.