hommage national à stéphane hessel
hommage national à stéphane hessel © reuters

François Hollande a présidé ce matin dans la Cour d’Honneur des Invalides, la cérémonie d'hommage à Stéphane Hessel, décédé la semaine dernière à l'âge de 95 ans.

Les honneurs militaires ont rendus à l'ancien résistant et déporté, Grand officier de la Légion d'honneur, en présence de sa famille, de nombreux membres du gouvernement et d'anciens combattants.

La compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, était assise aux côtés de la veuve de Stéphane Hessel, Christiane, que le président est venu embrasser après avoir passé les troupes en revue.

Le chef de l'Etat a prononcé l'éloge funèbre de l'ancien diplomate et écrivain, auteur du manifeste "Indignez-vous", vendu depuis 2010 à quelque 4 millions d'exemplaires dans le monde et qui a inspiré plusieurs mouvements de protestation, notamment en France, en Espagne et en Grèce.

"Nous sommes réunis, rassemblés autour d'un homme qui fut une conscience, un grand Français, un juste". "Stéphane Hessel était un homme libre, libre de ses choix, libre de ses engagements, libre de sa parole, libre de sa vie. La vérité, c'était sa passion", a-t-il ajouté.

"Chaque fois qu'une liberté était menacée, il était là", a souligné François Hollande, évoquant ce "citoyen sans frontières, européen sans conditions, militant sans parti".

"Il laisse à la jeunesse le témoignage précieux qu'une vie peut être utile par les actes accomplis, les mots prononcés", a encore déclaré le chef de l'Etat. "Cet esprit-là ne mourra jamais. Il a un nom : c'est celui de la République".

L'ancien résistant et historien Jean-Louis Crémieux-Brilhac, 96 ans, et l'actrice Carole Bouquet avaient auparavant pris la parole pour rendre hommage à Stéphane Hessel.

Le cercueil a quitté la Cour d'Honneur des Invalides alors que le Chant des Partisans retentissait

Le reportage de Cyril Graziani

Stéphane Hessel a été inhumé en fin de matinée au cimetière Montparnasse.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.