Hommage à Michael Lonsdale

Monument du cinéma avec plus de 150 films , ce comédien si singulier est au sommet de son art et de sa renommée depuis son interprétation bouleversante d’humanité dans Des hommes et des dieux qui lui offre son tout premier César. Sa silhouette, sa voix et son jeu inimitables se sont pourtant révélés très tôt chez Truffaut, Eustache, Mocky, Losey ou Duras. Inspirée ou profonde, malicieuse ou inventive, chacune de ses apparitions transforme une scène en moment d’anthologie.

Projection en avant-première du film Les Hommes libres d'Ismael Ferroukhi le 6 juillet a 21h au MK2 Bibliothèque / Rencontre avec michael lonsdale moderee par Jean Douchet, le 6 juillet a 18h a la BnF | Entree libre / Présentation le 3 juillet au Champo d'India Song de Marguerite Duras (1974) par Michael Lonsdale / Retrospective en 27 films au Champo parmi lesquels : Snobs !, Le Printemps ou encore Des Hommes et des dieux... et le documentaire d'Emmanuel Barnault consacré a Michael Lonsdale, Le Cinéma de Monsieur Lonsdale .

Hommage à Isabella Rossellini

Isabella Rossellini dans The Saddest music in the world de Guy Maddin.
Isabella Rossellini dans The Saddest music in the world de Guy Maddin. © ED Distribution
Fille d’un des couples les plus mythiques du cinéma, l’actrice suédoise **Ingrid Bergman** et le réalisateur italien **Roberto Rossellini, Isabella Rossellini** a commencé sa carrière d’actrice en 1976 dans A Matter of Time de Vincente Minelli. Elle a joué dans plus de **40 longs métrages** et travaillé avec des réalisateurs tels que **Robert Zemeckis, Abel Ferrara** ou **James Gray** mais c’est surtout avec **David Lynch** qu’elle acquiert son statut d’actrice culte.[...] On la verra prochainement dans **Poulet aux prunes** de **Marjane Satrapi** et **Vincent Paronnaud** et le dernier film de **Guy Maddin, Keyhole** . Elle incarne par ailleurs l'héroine du film de Julie Gavras, **3 fois 20 ans** (sortie nationale le 13 juillet), **qu'elle présentera en avant-première à Paris Cinéma** . **Rétrospective,** **l'intégrale de Jerzy Skolimowski** ======================================================== Cinéaste de l'exil, peintre polonais, amateur de jazz et ancien boxeur, **Jerzy Skolimowski** est l’un des plus grands artistes de notre temps. Dans les années 60, il participe activement au renouveau du cinéma en Europe de l’Est dans le sillage de la Nouvelle Vague française. Il signe ainsi le scénario du premier long métrage de **Roman Polanski** , Le Couteau dans l’eau, et réalise Signe particulier : néant, Walkover et La Barrière. Sa filmographie présente autant de chefs-d’oeuvres salués partout dans le monde, de Travail au noir à Deep End en passant par Le Départ et Quatre Nuits avec Anna. Présentée pour **la 1ère fois en France** , cette rétrospective intégrale sera complétée par **trois longs métrages** dans lequel Jerzy Skolimowski a été acteur (Le Faussaire de Volker Schlöndorff, Avant la nuit de Julian Schnabel et Les Promesses de l’ombre de David Cronenberg) ainsi qu’un**documentaire inédit** autour de Deep End, Starting Out de Robert Fisher.**Rencontre avec le cinéaste le 4 juillet à 19h.** Et aussi des rétrospectives en **13 films** au cinéaste **Don Siegel** , un hommage à **Michel Ocelot** avec en avant première **Les contes de la nuit** et la projection de 4 longs métrages et 5 courts métrages.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.