La France s'inquiète de la mise en place de la nouvelle constitution en Hongrie, qui renforce le pouvoir du premier ministre conservateur Viktor Orban. Hier Alain Juppé a haussé le ton, ce qui n'est pas du goût du gouvernement hongrois.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.