L'enquête de l'agence américain antidopage ne doit pas s'arrêter à Armstrong, juge Daniel Baal, ancien président de la Fédération Francaise de cyclisme de 1993 à 2011 et ex-directeur adjoint du Tour de France.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.