Il y a 10 ans, Pierre Billaud, alors journaliste à RTL, mais qui avait fait pratiquement toute sa carrière à France Inter et France Info, Johanne Sutton, journaliste à RFI, et Volker Handloik, journaliste allemand au magazine Stern, étaient tués en Afghanistan, en pleine offensive de l'Alliance du Nord contre les Talibans.

__

Le journal de 8h00 de France Inter du 12 novembre 2001 - Patrick Roger

Cette nuit là, les journalistes marchaient à coté des chars de l’opposition afghane, ou y étaient montés, lorsqu’ils sont tombés dans une embuscade tendue par les Talibans. Rafales de Kalachnikov et roquettes anti-char, puis l’attaque. Dans le noir, personne ne sait ce qui s’est exactement passé, mais on retrouvera les corps des trois journalistes. Véronique Rebeyrotte, de France Culture, est sortie indemne. C’est elle qui témoignera que le groupe n’avait pas pris de risques inconsidérés.

Véronique Rebeyrotte était ce matin l'invitée de Pascale Clark à 7h50

Aujourd'hui vendredi 11 novembre, France inter, France Info, RTL et RFI s'associent pour rendre hommage à ces trois journalistes disparus dans l'exercice de leur fonction.

Pierre Billaud, Johanne Sutton, Volker Handloik
Pierre Billaud, Johanne Sutton, Volker Handloik © Radio France

Pierre Billaud avait 31 ans le 11 novembre 2001

Grand reporter à RTL depuis trois ans, après en avoir passé plus de dix à Radio France. A France Info puis à France Inter où il a couvert, entre autres, le Kosovo avec un talent qui nous n'avons pas oublié. Il avait compris notamment qu'à l'heure de la valise satellite, un reporter pouvait faire en sorte que la "forme" mette encore plus en valeur le "fond". Son humour énervait ses chefs et ravissait ses collègues.

Ecoutez son dernier reportage sur notre antenne

Kosovo. La valise satellite est déployée, Pierre Billaud enregistre un papier
Kosovo. La valise satellite est déployée, Pierre Billaud enregistre un papier © Radio France / DR

Laurent Marsick est journaliste à RTL. Pierre Billaud et lui se sont connus sur les bancs de la maternelle et ne sont jamais perdus de vue, poursuivant une passion et un rêve commun : la radio.

Laurent Marsick raconte Pierre Billaud à travers ses reportages

Johanne Sutton avait 34 ans

Entrée à RFI en 1990, elle avait été correspondante à Londres, puis chef du service reportages. Elle avait surtout effectué de nombreux reportages en France et à l’étranger - entre autres au Proche Orient, en Macédoine et au Kosovo. Respectée pour son talent, elle était aimée pour sa droiture et son humanité.

Albéric de Gouville de RFI parle de Johanne

Volker Handloik avait 40 ans

Journaliste allemand, il travaillait en indépendant pour le magazine Stern . Après avoir fait milles métiers, il était devenu journaliste et avait collaboré au Frankfurter Allgemeine Zeitung ou à National Geographic. Parlant le russe, il avait sillonné l'Union Soviétique, mais aussi la Patagonie, l’Estonie ou la Corée du Nord. Quatre jours après sa mort, Stern publie le dernier reportage de ce fou de jazz.

Hortense Harang avait 22 ans lorsqu’elle a fait la connaissance de Pierre et de Johanne

Alors qu’elle n’est pas journaliste, l’offensive militaire internationale contre Kaboul la décide à se rendre en Afghanistan. Pendant près d’un mois et demi, Pierre Billaud et Johanne Sutton l’ont nourrie, hébergée, protégée. Ils lui ont surtout enseigné leur métier.

Hortense Harang a depuis poursuivi une carrière dans le journalisme en zone de conflit, notamment pour la BBC.

Hortense Harang raconte à Alain Le Gouguec sa rencontre avec les deux reporters

Aujourd'hui les rédaction font plus attention à la sécurité de leurs reporters

La mort de Johanne Sutton, Pierre Billaud et Volker Handloik a marqué durablement la presse et les correspondants de guerre.

Elle a provoqué une prise de conscience du risque que courent les journalistes dans les zones de conflit, et donc une réflexion en matière de protection.

Jean-François Julliard, secrétaire général de Reporters sans frontière, au micro de Manuel Ruffez

10 ans après, aucun d'entre nous n'a oublié Pierre, Johanne et Volker.

RFI, RTL, France Inter et France Info leur rendent hommage tout au long de cette journée.

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.